L'actualité ROCHE FRANCE

L'éco-prêt à taux zéro

L'éco-prêt à taux zéro : une aide supplémentaire de l'État pour vos travaux de rénovation

Le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer a mis en place un prêt à taux zéro pour permettre aux propriétaires de financer des travaux d’éco-rénovation.

C’est simple, vous devez réaliser vos travaux par des entreprises ou des artisans certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour bénéficier d’un prêt à taux zéro de 30 000 euros maximum.

Quelques conditions :

Vous devez réaliser des travaux d’économie d’énergie pour rendre votre logement moins consommateur d’énergie et moins polluant (diminuer les émissions de gaz à effet de serre). Dans une logique de développement durable, ce taux zéro vous accompagne dans vos travaux de rénovation, ce qui est bénéfique pour vous et la planète.

Ces travaux doivent être dans un but d’amélioration des performances énergétiques globales du logement. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site du ministère.

Voici les travaux qui pourront vous faire bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro :

 

  • Isolation performante de la toiture
  • Isolation performante des murs donnant sur l'extérieur
  • Isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l'extérieur
  • Isolation ou remplacement d'un chauffage ou d'une production d'eau chaude sanitaire
  • Installation d'un chauffage utilisant les énergies renouvelables
  • Installation d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables

 Cumulable avec d'autres aides !

Depuis le 1er mars 2016, l’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec le crédit d’impôt transition énergétique sans conditions de ressources. Également avec les aides de l’Anah et des collectivités territoriales, les certificats d’économies d’énergie et le prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété.

À qui faire la demande de prêt ?

Une fois l’entreprise identifiée, vous devez faire la demande auprès d’une banque qui décidera de vous prêter la somme d’argent ou non selon votre capacité à rembourser et de votre endettement actuel, comme toute demande de prêt la banque peut vous le refuser.

Consultez également l’article sur le CITE : comment bénéficier du crédit d’impôt 30 % ?